L’éthique, valeurs et sécurité au Donjon BDSM ODYSSÉE

par ulysse
Noter cet article :
2 votes

Définition

L’éthique est une réflexion argumentée en vue du bien-agir. Elle propose de s’interroger sur les valeurs morales et les principes moraux qui devraient orienter nos actions, dans différentes situations, dans le but d’agir conformément à ceux-ci.

Il est important en BDSM d’avoir un éthique qui garanti le respect, le consentement et la sécurité de tous. En BDSM, on vit des sensations hors normes, on a des pratiques sexuelles intenses, des extases divines que l’on voudrait sans fins ! On perd la notion du temps, du bien, du mal, on entre dans un autre monde, une autre dimension consacrée uniquement au plaisir partagé, on donne, on se donne sans retenue, on se dépasse, on partage, on fusionne, on jouit, on orgasme, on vit des extases infinies. Le Maître doit rester «  sur terre  » pour provoquer cet état et veiller sur votre bien être.

Pour que chacun puisse donc vivre totalement ses plaisirs en toute sécurité, le Maître doit veiller au respect des règles et suivre un code d’éthique strict et cela d’une manière qui ne nuit pas au déroulement des séances afin de faciliter le lâcher prise, le dépassement des limites et de déclencher les extases qui font du BDSM une voie royale vers un monde de plaisirs infinis.

LE DÉSIR, LE PLAISIR, LA CONFIANCE

C’est ce que l’on doit ressentir en BDSM, c’est le but même de l’existence du Donjon ODYSSÉE On fait ce qu’il faut pour que cette quête du plaisir soit agréable et inoubliable POUR TOUS !
Pour créer le LIEN DE CONFIANCE on cultive ses valeurs, être fiable, honnête, don de soi, altruisme, abnégation, empathie, dépassement de soi, recherche de la perfection, respect, tolérance…

LE CONSENTEMENT

 Peu importe que vous soyez débutante ou expérimentée, soumise ou esclave, que vos pratiques soient douces ou extrêmes, psychologique, sexuelles, physiques, avec ou sans douleurs, elles doivent être acceptée et désirée par les participants quels que soient leurs rôles.
 Nous remplirons un contrat de soumission ou d’esclavage qui fixera votre statut, nos activités, les limites.

DÉCOUVRIR SES LIMITES ET LES DÉPASSER

 L’éducation BDSM a pour but de développer vos capacités, de découvrir vos limites, de les franchir, de les supprimer.
 Souvent des soumises disent ne pas connaître ou ne pas avoir de limites. Une éducation BDSM autant psychologique que physique va permettre de se découvrir, d’atteindre ses limites de manière progressive et d’avoir la volonté et l’envie de les franchir pour ouvrir la porte à de nouvelles sensations, à de nouveau plaisirs...
 Vous devez définir vos limites, grâce à une fiche «  désirs et préférences  » qui contient la liste des pratiques possibles du Donjon. Vous la remplissez avant votre première visite au Donjon. Elle servira à préparer la première rencontre.

PREMIÈRE ÉTAPE, REMPLIR LE QUESTIONNAIRE DES PRATIQUES

 Ce questionnaire va me permettre de connaître vos goûts, vos peurs, vos acquis, vos limites actuelles.
 Il m’aidera à préparer la première rencontre et me permettra de suivre vos évolutions. Il sera mis à jour tous les mois.

LES RUBRIQUES DU QUESTIONNAIRE :

Limites et pratiques :
 Cette liste qui contient les pratiques que Mestre Ulysse vous propose, vous pouvez préciser votre degré d’intérêt pour une pratique, si vous l’avez déjà pratiquée ou si c’est une limite.
 Vous pouvez demander à y ajouter des pratiques si elle n’y figure pas.
 Vous pouvez pratiquer comme soumise avec limites ou esclave, sans limites (dans ce cas c’est Mestre Ulysse qui fixe les limites).
Désirs et fantasmes :
 Vous pouvez parler de vos fantasmes, les décrire, évoquer les jeux que vous aimeriez pratiquer…
 Quand vous serez prête, a un moment inattendu, on vous fera la surprise de vous les faire vivre.
Vos Objectifs :
 Définissez les limites à franchir, les pratiques à explorer, les techniques à apprendre, les fantasmes à vivre…
Questionnaire Santé
 Faite part de vos problèmes de santé, allergie, phobies, médicaments… afin d’éviter tout accident.
 Vous devrez vous tester pour les ITS.

LA SÉCURITÉ :

Le non-respect de sécurité en BDSM règles provoque un bannissement définitif du Donjon.

LES MOTS OU SIGNE DE SÉCURITÉ

 Vous utiliserez les mots et signes de sécurité pour interrompre le jeu en cas de panique, douleurs intenses, malaise, détresse… Ils seront respectés strictement.
 En tout temps, le Mestre sera très attentif aux réactions des participants afin d’assurer bien-être et sécurité.

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES, HYGIÈNE

 La Soumise ou esclave, de part les situations sexuelles parfois intenses et extrêmes qu’elles vivent sont sujettes à attraper souvent des ITS.
 Certaines sont mortelles ou invalidantes et peuvent détruire leur vie sexuelle. La plus extrême prudence est donc de rigueur.
 Pour des relations, même protégées, le test d’ITS des participants permet de partir sur de bonnes bases.
 Tout contact avec les parties génitales présentent un risque de s’exposer à une infection sexuellement transmissible.
 Utilisez et veillez à ce que votre partenaire utilise des gants, préservatifs, désinfectant pour les jouets sexuels et le matériel et les pratiques de sécurité de base comme changement de préservatif au changement d’orifice, nettoyage des jouets ou matériel au changement de partenaire…
 Si vous êtes en contact avec du sang par accident, désinfection poussée du matériel obligatoire.
 Chaque soumise devra avoir ses propres jouets et ne pas les partager ou les partager recouvert d’un condom et les désinfecter.

EXCEPTION pour les soumises ou esclaves 24/7 permanent :
Pour la soumise ou esclave qui vit en 24/7 et ne baise qu’au DONJON testé pour les ITS et saine, les jeux de sperme, les pénétrations seront naturelles sans préservatif sauf avec les partenaires non permanents.

MAÎTRISE DES TECHNIQUES DE DOMINATION

Le Mestre ne pratique que les techniques BDSM qu’il maîtrise afin d’éviter les accidents, et informe les partenaires des risques, des procédures de sécurité… De nombreuses pratiques BDSM sont dangereuses comme les étranglements érotiques et ne sont donc pas pratiquées au donjon et peuvent être remplacées par d’autres pratiques aussi jouissives mais sans danger.

Drogues, alcool, excitant

  • Les drogues et excitants sont interdits.
  • En consommer mène à l’exclusion.
  • L’alcool peut être consommé socialement sans abus lors des activités sociales.
  • La consommation d’alcool et de drogue altère les réflexes, le jugement, les émotions, les sensations de plaisir et de douleur.
  • Le Mestre ne prend pas d’alcool avant le BDSM pour assurer la sécurité de la soumise parfaitement. Il a besoin de toute sa tête et de tous ses sens.
  • La soumise ou esclave ne doit jamais prendre des drogues ou de l’alcool avant une séance. Une soumise ou esclave sous influence ne sentira pas la force des coups, demandera d’aller plus loin pour ressentir des sensations et va se retrouver avec des marques, des blessures… sans ressentir l’intensité du plaisir recherché. Elle utilisera plus tard les mots de sécurité ou même pas du tout. Elle sera en danger de blessures, car elle ne sera pas consciente ou lucide et privée de son libre arbitre.

Les sensations les plus fortes, les plaisirs les plus intenses se vivent en étant sain