LE BDSM POSITIF

par ulysse
Noter cet article :
1 vote

Pour nous, le BDSM, c’est un partage de connaissances, de savoir-faire, de valeurs, du bonheur, du plaisir, de la joie de vivre...

C’est donner sans autre attente que faire le bonheur de l’autre et cela mutuellement.
Avec l’éducation BDSM, je crée une complicité, une confiance, un lien d’une force incroyable entre les partenaires.

Il nous permet de nous dépasser, de devenir meilleurs et de connaître des plaisirs divins.
Dans cette ambiance confiante, complice la soumise peut apprendre, se découvrir, expérimenter et vivre ses fantasmes pour devenir une soumise parfaite et épanouie.

UN BDSM DE PLAISIRS

On pratique un BDSM de plaisir et d’élévation personnelle, de dépassement de soi où repousser ses limites devient un plaisir divin.
On recherche des sensations hors normes, des pratiques sexuelles intenses, des extases divines que l’on voudrait sans fins ! On aime perdre la notion du temps, entrer dans un autre monde, dans une autre dimension consacrée uniquement au plaisir partagé, on donne, on se donne sans retenue, on se dépasse, on partage, on fusionne, on jouit, on orgasme, on vit des extases infinies. On se découvre, on s’apprivoise, on explore, on se dépasse, les limites tombent, on s’épanouit, on va dans le subspace ...

LE BDSM POSITIF

En BDSM Positif, le Maître est un guide, un motivateur, un coach qui va te faire atteindre et dépasser tes limites ! Il part de tes envies et petit à petit t’amène à découvrir tes limites, à progresser, à explorer, à te dépasser en utilisant ta motivation, ta volonté par le renforcement positif.

En SM (sadomasochisme) on provoque l’extase masochiste en créant des endorphines par la douleur physique et morale. Les endorphines ont des propriétés analgésiques. L’endorphine est une sorte de morphine fabriquée par le corps. Elle permet dans certains cas d’atténuer la douleur et quelquefois de la transformer en plaisir. Cela même à une sorte de béatitude qui peut être suivie d’un subdrop. Le subdrop a des symptômes rappelant une dépression comme difficulté de concentration, fatigue, culpabilité, désespoir, insomnie, irritabilité et dans les cas graves, dépressions, syndrome post-traumatique…

EN BDSM POSITIF, on évite tous ses problèmes par une approche différente. On enrichit les pratiques BDSM pour obtenir le subspace. En plus des endorphines créent en douceur cette fois, on va modifier les pratiques pour générer l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine par diverses approches psychologiques différentes et par une approche de la relation de Domination Soumission utilisant le renforcement positif.
L’ocytocine, la dopamine et la sérotonine sont appelées « hormone du bonheur » ! Elles apportent un état de bien être et de bonheur qui accompagné du lâcher prise recherché en BDSM, provoque des jouissances intenses et une acceptation joyeuse des pratiques BDSM. Dans ce cas le BDSM est réellement épanouissant et euphorisant. La dopamine a pour effet d’augmenter l’initiative, le plaisir sexuel, mais aussi l’agressivité. Ses effets sont contrebalancés par ceux de la sérotonine.

Dans le BDSM positif, on utilise des techniques qui provoquent la sécrétion des hormones du bonheur et du plaisir afin de multiplier la force des jouissances, des extases sexuelles, du subspace. En mélangeant les pratiques traditionnelles masochistes et les pratiques positives, on peut vivre totalement sa passion pour le BDSM en minimisant les risques de subdrop et en augmentant le bien être et les extases.

On utilise beaucoup dans les pratiques de BDSM POSITIF, le BDSM psychologique, les câlins, le rire, relaxation, méditation, l’exercice et le renforcement positif tout en gardant les activités BDSM traditionnelles.

LE SUBSPACE

On pratique un BDSM psychologique, physique, protocolaire et cérémonial.
On travaille en séance, lors des éducations, en même temps l’esprit, le corps, les sens.
Cela permet de stimuler les zones érogènes du corps et de l’esprit, de décupler les sensations, de jouer avec les émotions, les perceptions de l’esprit de mélanger le plaisir, la douleur pour libérer des hormones qui vont modifier ton état de conscience, tes perceptions pour te faire accéder à un état d’extase et de bien être, de relâchement, de lâcher prise ce qui va te permettre de te dépasser avec facilité et te faire vivre des orgasmes intenses, très longs, et le subspace.