La cagoule

par ulysse
Noter cet article :
1 vote

La cagoule est un accessoire BDSM d’accroissement sensoriel et un objet de fantasme, car la femme subit sans rien voir, reste anonyme, le lâcher prise est total et les hommes fantasment sur ce corps offert sans visage.

Accessoire incontournable, les cagoules permettent de masquer le visage de la soumise pour profiter de plaisirs libertins et BDSM en rendant la femme anonyme.

Il y a toutes sortes de cagoules.

  • La cagoule intégrale sans ouverture
  • La cagoule avec trous pour les yeux pour voir sans être vue
  • La cagoule avec trous pour la bouche pour les fellations
  • La cagoule avec trous pour les yeux t la bouche
  • La cagoule de chienne qui transformera en chienne
  • Et d’autres

Pour débuter, j’utilise également des cagoules intégrales en tissus. Elles occultent totalement la lumière. Elles sont confortables pour la soumise et elles ont eu trou pour respirer, pour les fellations. Elles cachent le visage et le reste de la tête, la chevelure. Elles rendent anonyme la soumise et accentuent son côté objet.

J’utilise également des cagoules intégrales en spandex, latex ou cuir avec ou sans un trou pour la bouche.

La cagoule intégrale sans trous pour les yeux

C’est la plus utilisée pour l’éducation d’une soumise.
Il ne faut pas utiliser un masque ordinaire, comme ceux distribués dans les avions.
Il n’est pas étanche à la lumière, bouge facilement et de ce fait peu efficace.

Pour compenser la privation de la vue, l’organisme augmente les perceptions de l’ouïe, l’odorat ou les perceptions tactiles.

L’imagination galope, la porte s’ouvre, des chuchotements, des attouchements… que prépare-t-il ? que me fait il ? qui est ce ? combien sont il ? je vous laisse imaginer les possibilités…

Privé de la vue, chaque caresse, chaque coup de martinet ou de badine, chaque son, chaque odeur, chaque goût sera bien plus fort et l’intensité des sensations ressentie ira en augmentant et provoque un « vertige sensoriel » extrêmement puissant et doux.

Ne pas pouvoir identifier les bruits, les partenaires, ne pas pouvoir anticiper les événements, prévoir les coups de martinet, les caresses, les actes sexuels… provoque un abandon total, un lâché prise extrêmement excitant et amplifie le plaisir d’une manière incroyable.

Une cagoule qui enserre, en cuir par exemple, en plus de la privation de la vue augmente la sensation de contrainte.